26 mars 2018 - ele-macon-chagall-71

Les petits champions de la lecture : que d’émotion !

Le 19 janvier 2018, nous sommes allés à la Médiathèque de Mâcon pour le concours des Petits Champions de la Lecture. Avec nous il y avait le jury, certains parents d’élèves et la maitresse Mme FOURILLON. Oscar PATRU, le gagnant, a lu un extrait d’un livre de Christian BOBIN. Il participera à l’épreuve départementale le mardi 27 mars à 19h à Simard. Nous lui souhaitons bonne chance !

Voici les impressions des élèves de la classe après le concours de lecture :

Quand j’ai lu, j’ai ressenti de la joie. Je suis contente de moi-même. Si j’ai perdu, ce n’est pas grave parce qu’Oscar représente toute la classe.

Quand je suis montée sur scène, j’étais stressée, heureuse mais je suis triste que ma maman ne soit pas venue. Je suis contente de moi parce qu’au final, on a tous gagné. C’était super !

Quand je suis montée sur scène, j’ai eu peur. Mais une fois ma lecture terminée, j’étais plutôt fière. Quand tout le monde a applaudi, j’étais fière de moi et je ne retiens que du positif de cette journée.

J’ai écouté les autres et j’ai bien aimé leurs lectures. Je suis content pour Oscar.

Le stress m’a envahi, il y avait beaucoup de monde, je tremblais. J’avais l’impression de chanter parce qu’il y avait un micro.

Quand je suis monté sur la scène, je me suis dit que dans un sens ou dans l’autre, j’avais gagné car quand j’ai lu, la maîtresse m’a dit que j’avais fait beaucoup de progrès et j’étais content.

Au début, j’ai ressenti un grand stress. Puis plus je lisais, plus le stress partait. Je voyais tout le monde, j’avais très peur. Mon cœur battait de plus en plus fort. Au bout d’un moment, je me croyais toute seule dans ma chambre. Et je suis très contente d’avoir participé à ce concours.

Quand je suis monté sur scène, j’avais un peu le trac mais quand j’ai commencé à lire, je me suis emportée dans ma lecture. Quand je levais la tête, tout le monde me regardait, j’avais peur . Et pas qu’un peu !

J’étais stressé, tout le monde me regardait : le jury, les élèves, la maîtresse, les parents et mes amis.

Je pensais que j’allais tomber à cause du stress et quand j’ai commencé à lire, je me suis dit : « tu vas chuter sur un mot, tu ne vas pas y arriver ». Au final, j’avais envie de continuer et j’ai dépassé mes limites.

Quand je suis montée sur scène, j’avais très peur et dès que j’ai commencé, je n’étais plus stressée. Dès que j’ai entendu le nom du gagnant, j’étais contente pour lui.

J’ai eu tellement de papillons dans le ventre que je ne sentais rien. J’étais en colère car je suis passée trop tôt à mon goût.

J’ai beaucoup stressé et j’étais sur le point de pleurer. Je voulais tout abandonner. J’ai été déçue de moi.

Au début, j’étais stressé ; après j’ai écouté les autres et je me suis lancé. Dès que j’ai commencé à lire, je n’étais plus du tout stressé.

J’étais très stressé quand je suis monté sur scène. Mais je me suis dit que c’était soi mes parents soit mes grands-parents. En regardant le public ou le jury, mon cœur battait la chamade. Et à un moment il s’est calmé donc ça allait mieux pour moi.

J’ai ressenti un peu de stress et de la peur mais quand je me suis lancée, c’est parti tout seul. Je suis contente d’avoir lu pour les autres et je suis contente de moi.

Je pense que tout le monde était comme moi, stressé. Mais, je ne sais pas les autres, moi dès que je suis montée sur la scène, je me suis dit : « Je ne peux plus reculer. » Quand j’ai commencé à lire, c’était magique.

Quand le jury a dit mon nom, j’ai énormément stressé. Mais quand j’ai commencé, tout allait mieux.

J’ai voulu partir et pleurer mais je suis très content de mon texte.

J’étais choqué de moi-même parce que d’habitude je n’aime pas lire et je ne lis pas souvent.

Quand j’ai entendu mon prénom, j’ai stressé. Quand je suis montée sur la scène, mon coeur battait super vite et quand j’ai commencé à lire, je ne stressais plus.

J’étais plutôt détendue, contente de lire pour les autres et de leur faire passer un bon moment.

J’ai trouvé que c’était super bien. Mes camarades ont eu un peu peur mais ils ont eu du courage.

Quand je suis montée sur scène, j’étais stressée et lorsque j’en étais au milieu du texte, j’étais moins stressée. Quand j’ai fini de lire mon texte, j’étais plutôt fière de moi.

Je suis monté sur scène. Je stressais de la réaction des autres.

Au début, je suis monté sur scène et j’ai stressé. Après, quand j’ai commencé ma lecture, je me suis senti mieux. En écoutant les autres lectures, ça me déstressait car je n’étais pas le seul.

J’étais très stressé mais j’ai continué à lire et j’ai fait du mieux que je pouvais. Je peux être fier de moi.

J’ai eu peur, très très peur.

Je suis montée sur scène, j’étais très stressée mais comme il y avait mon papa, ça m’a soulagée. Je suis un peu déçue de ne pas avoir gagné.